membre du passiflora:

 

       

ENVIRONNEMENT

     
Suivez-Renaultoloog aussi sur :

Renaultoloog

Accueil

Le Renaultologiste

Bulletin d'information
Fête

Conducteurs Renault

Évènements

Maquettes

Miniatures

Collectionner

Renault - produits

L'histoire

Voitures

Véhicules utilitaires

Transport de passagers

Agriculture

Trains

Aviation

2-& 3-roues

Marine

Matériels de guerre

Concept-cars

Design

Renault - autosport

Formule 1

Paris-Dakar

Course de camion

Touring cars

Cupracers

Formules & Courses

Rallye

Voitures de record

Autre sports

Renault - autre

Véhicules spéciaux

Machines extrêmes

Entreprises

Logos & Style maison

Publicité

Sécurité

Environnement

Détails et Faits

Coopération

Films & Séries

Palmares

Liens

Liens

Renault "R-serie"
L'album de Fête
Nouvelles des Renault
Clubs & Hobbyiste
Nouvelles de club
Miniatura
Losange Magazine

Contact

E-mail

Livre d'or

Forum

Autre

Publicité sur cette site

Références

Dégagament de responsabilités & Privacy

Partenaires officiels:
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Merci pour votre aide !


Votre annonce ici?

Envoyez une e-mail a Renaultoloog ou clickez ici pour plus d'infos


 

Renault et environnement


Henney Kilowatt Dauphine

The Henney Kilowatt made its fleeting appearance in 1959 in the United States, an American electric Dauphine designed by the National Union Electric Corporation and Eureka Williams. At this time in history electric vehicles were pretty much unheard of, so this was a wild project involving huge challenges!

Birth of the electric Dauphine project.

In the late nineteen-fifties and early sixties, Renault was gradually withdrawing from the US market, after experiencing mixed results there. But around the same period the Renault Dauphine was attracting interest for what was at the time a rather unusual reason: electric power. In 1959, Russell Feldman, president of the National Union Electric Corporation, owner of the Henney coachwork firm, and battery producer for Exide Batteries, asked Renault to deliver 100 Dauphines without powertrains. The Dauphine was chosen, obviously because Renault had some remaining stock in the US but also for two important reasons: it was much lighter than other cars on the market, and the rear-mounted engine compartment was ideal for fitting an electric motor, usually a General Electric unit, found in Fenwicks. The Henney Kilowatt, as it was known, would bring in orders from a grand total of 47 customers, well in advance of the rest of the world as regards environmental awareness.

Most of the electric cars (32) went to electric utility companies, but motorists could buy them directly from Henney too. Which was the case of the State of Tennessee authorities, who ordered electric Dauphines for use as a service vehicle. We know of only 2 of these cars in roadworthy condition today. There are a dozen or so, in various states of repair, in the US and 2 in France (including one owned by Renault Classic).

A 75 KM range and 14 6 V batteries

Henney's Dauphine Kilowatt existed in two versions: the first, intended for urban use, was powered by 12 6 V batteries wired in series, and achieved a top speed of 64 km/h and a full-charge range estimated at 64 km. Only 8 of these cars were made. The second, powered by 14 6 V batteries, raised the top speed to 80 km/h and the range to 75 km. Electrical systems took up a great deal of space on the car, and the Henney Kilowatt did not have a boot. Even so, the vehicle weighed in at 950 kg to 1100 kg depending on the version. Both models were available in a choice of three colours: red, grey or black.

How Renault Zoe was inspired by this American electric Dauphine

Electric vehicle technology has come a very long way since then! But, sure, the evolutionary traces are there if we look for them. For a start, we have braking energy recovery: on a more advanced version developed a few years later by Bell Laboratories, we find partial battery recharge during braking, plus onboard electronic control.

A second point in common is the somewhat similar business model. Because of the high battery price, Yardney (who also developed an electric Dauphine) planned to lease them rather than sell them, and thus make the car more affordable. But the project was too far ahead of its time to survive.

Unfortunately, all the early attempts to introduce electric-powered vehicles ran into the same sort of obstacles we find today, specifically the lack of widely available charging structures.

We'd like to thank Jean-Jacques Dupuis of Gazoline magazine for his article on the subject and his precious help to us in preparing this blog article.


Véhicules utilitaires électriques ZE (Zero Emission)

 

Après dix ans d’expérimentation en conditions réelles d’exploitation avec des clients partenaires, Renault Trucks dévoile une deuxième génération de véhicules 100 % électriques : Renault Master Z.E., Renault Trucks D Z.E. et Renault Trucks D Wide Z.E., une gamme complète de 3,1 à 26t pour tous les usages urbains. Les Renault Trucks D et Renault Trucks D Wide Z.E. seront fabriqués à l’usine du constructeur à Blainville-sur-Orne et commercialisés en 2019, tandis que le Renault Master Z.E. sera disponible dès 2018.

Pionnier dans le domaine de l’électromobilité, Renault Trucks accompagne l’évolution des villes et commercialise sa deuxième génération de camions électriques. La gamme Renault Trucks Z.E., composée du Renault Master Z.E., du Renault Trucks D Z.E. et du Renault Trucks D Wide Z.E., s’étend de 3,1 à 26t et répond à tous les usages urbains de la livraison et distribution de marchandises à la collecte de déchets.

Renault Trucks prépare la transition vers l’électrique depuis dix ans

Pour Renault Trucks l’électromobilité s’est imposée très tôt comme étant la réponse à la problématique de la qualité de l’air et des nuisances sonores en ville et l’une des réponses aux émissions globales de CO2. 

Depuis plus de dix ans, le constructeur expérimente des camions électriques avec des clients partenaires afin de récolter des informations fondamentales sur l’usage, le comportement des batteries, les infrastructures de recharge et la maintenance des camions électriques. 

Ces expérimentations en conditions réelles d’exploitation ont également permis aux clients-partenaires de Renault Trucks d’accompagner leurs propres clients dans la compréhension de la technologie électrique. Renault Trucks assied également son savoir-faire sur plusieurs années de commercialisation d’un camion 100 % électrique, le Maxity électrique.

« Il y a dix ans, nous étions les premiers à démarrer avec pour objectif d’ouvrir la voie du camion électrique pour améliorer la qualité de l’air en ville », explique Bruno Blin, président de Renault Trucks. « Aujourd’hui, notre gamme de véhicules électriques est performante et les experts de notre réseau sont prêts à accompagner nos clients dans leur transition vers l’électromobilité. Il y a dix ans nous démarrions, aujourd’hui, nous sommes prêts. »

Parce que les évolutions technologiques récentes offrent aujourd’hui aux camions électriques la perspective d’être économiquement rentables pour les professionnels du transport, Renault Trucks lance la commercialisation d’une gamme Z.E. complète. 

Quelles que soient les restrictions mises en place dans les zones urbaines, les véhicules de la gamme Z.E. de Renault Trucks pourront assurer leur mission sans rupture. Ils représentent des solutions idéales pour préserver la qualité de l’air et réduire la congestion, car ils permettent des livraisons silencieuses à des horaires décalés et ne produisent aucune émission polluante locale, ni CO2.

Les grands acteurs du transport routier de marchandises se déclarent en faveur de l’électromobilité, à l’instar de XPO Logistics. « XPO a toujours souhaité montrer l’exemple dans un contexte où l'industrie du transport prend de plus en plus conscience de la nécessité de développer des motorisations alternatives », déclare Luis Gomez, directeur général-transport, XPO Logistics Europe. « Nous félicitons Renault Trucks d’investir dans le développement de véhicules électriques qui permettent de tendre vers zéro émission*. Renault Trucks façonne l'avenir du transport dans un environnement réglementaire en pleine évolution. »

L’entreprise Suez est également particulièrement attentive à l’arrivée de la gamme Z.E. de Renault Trucks : « Nous sommes très satisfaits de voir émerger une nouvelle solution industrielle compétitive et de nous engager aux côtés de Renault Trucks », explique Edouard Hénaut, directeur général du département Services aux collectivités pour l’activité Recyclage et Valorisation de Suez. « Cette nouvelle offre de camions électriques permettra à Suez d’accompagner ses clients dans la diminution de leur empreinte carbone grâce à une offre de collecte de déchets toujours plus respectueuse de l’environnement, sans émission de polluants locaux ni de nuisance sonores. »

Disponible dès septembre 2018, le Renault Master Z.E. est parfaitement adapté aux livraisons des derniers kilomètres et permet à son utilisateur d’accéder à toutes les zones urbaines, y compris celle avec des restrictions de circulation. Six heures sont nécessaires au chargement complet de la batterie de cet utilitaire 100 % électrique.

Son volume de chargement est identique à celui d’un Renault Master diesel, les batteries ayant été placées sous les sièges avant. Disponible en six versions (quatre versions fourgon et deux versions plancher-cabine), le Master Z.E. saura répondre à tous les besoins des professionnels intervenant en milieu urbain.

   
    2016 Master ZE
2017 Kangoo ZE 2018 D ZE 2018 D-wide ZE

Enfin, pour une parfaite sécurité du chauffeur, de son chargement et des citadins, le Master Z.E. est équipé de série d’une caméra de recul, d’un radar de recul et d’un miroir anti angle mort.

Le D Z.E. sera disponible dans une version 16t optimisée pour les usages de distribution urbaine et distribution sous température dirigée. Quant au D Wide Z.E., il sera disponible en version 26t, optimisée pour la collecte de déchets. Ces deux modèles seront fabriqués dans l’usine du constructeur à Blainville-sur-Orne en Normandie, dès le deuxième semestre 2019.

L’autonomie des camions de moyen tonnage de la gamme Z.E. de Renault Trucks peut atteindre jusqu’à 300 km, en fonction de l’usage et de la configuration batterie. Les batteries représentent en effet le premier poste de dépense lors de l’achat d’un camion électrique. Afin de préserver la charge utile et la compétitivité économique, Renault Trucks proposera différentes variantes d’autonomie afin de répondre au plus juste à l’usage.

En courant continu, les batteries lithium-ion du D Z.E. et D Wide Z.E. peuvent être complètement rechargées en 1 à 2 heures, via une prise Combo CCS de 150 kW. Pour une recharge de nuit en courant alternatif, il faut compter 12 heures pour une batterie de 300 kWh. Dans ce cas, une prise de type industriel 380V, 32A triphasé suffit à la mise en œuvre de cette charge.

Afin de s’adapter à toutes les carrosseries et de répondre à tous les usages, les Renault Trucks D Z.E. et Renault Trucks D Wide Z.E. sont équipés d’une prise de force avec une interface mécanique standard.
 


Véhicules électriques ZE (Zero Emission)

Le véhicule électrique pour MIEUX PROTÉGER l'environnement.

“Les véhicules électriques incarnent la seule solution de transport existante, pratique et abordable, permettant de relever les défis environnementaux auxquels est confronté le monde, d’autant plus qu’ils sont disponibles dès maintenant.”

CARLOS GHOSN,

Président-Directeur Général du Groupe Renault

L’engagement du Groupe Renault en faveur d’une mobilité durable pour tous se traduit, depuis plus de 20 ans, par la réduction de l’impact de ses véhicules et de ses activités sur l’environnement.

Renault a été le 1er constructeur européen à croire au véhicule 100 % électrique.

Il en a fait le porte-drapeau de son engagement environnemental.

Dès 2009, Carlos Ghosn annonçait la stratégie du constructeur – ambitieuse et sans équivalent sur le marché – de proposer une gamme complète de véhicules 100 % électriques accessibles en prix à l’horizon 2012. Promesse tenue.

Le Groupe Renault propose une gamme de véhicules destinée à un large public Fluence, ZOE, KANGOO Z.E., TWIZY, RSM SM3 Z.E. et Master.

2010 Fluence ZE 2012 Twizy ZE 2013 Zoé ZE
2013 Kangoo ZE 2013 Samsung SM3 ZE 2016 Master ZE

Renault est le n°1 des ventes de véhicules électriques en Europe. En 2016, plus d’1 véhicule électrique vendu en Europe sur 4 est un Renault, dans un marché en constante hausse. ZOE est le véhicule électrique le plus vendu en Europe et Kangoo Z.E. est leader du marché électrique utilitaire européen.

Mieux respirer grâce à une conduite « Zéro polluant ».

N’émettant aucun polluant (particules, oxydes d’azote, etc.) à l’usage, les véhicules électriques ont un rôle-clé à jouer dans l’amélioration de la qualité de l’air, au bénéfice de la santé de chacun, notamment en ville.

Les études montrent qu’une proportion de 20 % de véhicules électriques en centre-ville peut diminuer de 30 % la concentration des particules et de 45 % celle du dioxyde d’azote. Ces diminutions sont particulièrement nettes quand les conditions sont défavorables à la dispersion des polluants, c’est-à-dire lors des pics de pollution et dans les zones où piétons et voitures se côtoient.

Préserver le climat grâce à une conduite « zéro CO2 »

La motorisation électrique est la véritable solution de rupture pour lutter contre le réchauffement climatique, car elle n’émet pas de CO2 (dioxyde de carbone) lors de la conduite(1). Propulsé par un moteur électrique fonctionnant sans combustion d’énergie fossile, le véhicule électrique est la solution innovante choisie par Renault pour répondre aux défis environnementaux. Même en intégrant la production d’électricité nécessaire à la recharge du véhicule, le bilan CO2 du véhicule électrique est nettement plus favorable que celui d’un modèle thermique équivalent, dans la plupart des pays de commercialisation. En moyenne en Europe, ce bilan s’établit à environ 72 g de CO2 par km pour ZOE, contre au moins une centaine de grammes pour un modèle thermique équivalent. L’empreinte carbone du véhicule électrique varie d’un pays à l’autre, car elle est dépendante du mode de production d’électricité, plus ou moins carboné, choisi localement. En France par exemple, où l’électricité est faiblement carbonée, ce bilan s’établit à environ 14 g de CO2 par km pour ZOE.

ACCÉLÉRER la transition énergétique.

Les véhicules électriques contribuent à la transition énergétique dans le secteur automobile, car ils réduisent le recours aux énergies fossiles (carburants classiques). Selon l’Agence Internationale de l’Energie, 7 millions de véhicules électriques en circulation dans le monde permettraient d’économiser 400 000 barils de pétrole par jour à l’horizon 2020. Mais les véhicules électriques Renault peuvent aussi contribuer à la transition énergétique de tout secteur consommateur d’électricité !

Renault, en coopération avec des partenaires, développe des solutions techniques pour favoriser la production d’électricité à partir de sources renouvelables (solaire, éolien, etc.), car cette électricité - dite « verte » - ne puise pas dans les ressources naturelles limitées de la planète, et est faiblement carbonée. L’objectif de ces solutions est de palier l’intermittence de la production d’électricité verte, frein majeur à son essor.

Le véhicule électrique Renault, pour vivre de nouvelles émotions automobiles.

Grâce aux véhicules électriques Renault, le conducteur adopte une mobilité plus respectueuse de l’environnement, tout en découvrant les sensations et la facilité d’utilisation offerte par l’électrique

Une conduite silencieuse. L’absence de bruit de moteur et de vibration permet une conduite paisible, sans nuisance sonore. Une conduite énergique & zen. Au volant d’une voiture électrique, les accélérations sont fluides et parfaitement linéaires. Les reprises sont franches dès les bas régimes.

DISPOSER DE SA PROPRE “station-service”

Lors de l’achat du véhicule, Renault détermine avec l’acheteur le point de charge principale du véhicule (que ce soit à son domicile, sur son lieu de travail ou dans la rue près de chez lui).

DES POINTS DE RAVITAILLEMENT DE PLUS EN PLUS NOMBREUX.

L'équipement en infrastructures progresse de 30 à 60 % par an depuis 2013. Il existe plus de 100 000 bornes dans le monde, 80 000 en Europe. En France, leur nombre va tripler pour atteindre 40 000 en 2017.

DÉVELOPPEMENT DES POINTS DE CHARGE RAPIDE.

Les bornes de recharge rapide permettent à ZOE de récupérer entre 80 et 120 kilomètres d’autonomie lors d’une pause de 30 minutes. Elles sont déjà environ 2 300 le long des principaux axes routiers dans une quinzaine de pays d’Europe. Sérénité grâce au contrat de location de la batterie.

Ce contrat garantit une batterie toujours fonctionnelle avec une capacité de charge supérieure à 75 % sans limite d’âge ou de kilométrage du véhicule. De plus, l’assistance Renault intervient 24 heures/24, 7 jours/7, même en cas de panne d’énergie.

Des AVANTAGES exclusivement réservés aux conducteurs de véhicules électriques.

Places de parking et recharge de la batterie dans la rue, facilitées de circulation… Les villes proposent des offres dédiées aux conducteurs de véhicules électriques, à des tarifs très préférentiels, voire gratuits.

Un coût d’usage compétitif par rapport à un véhicule thermique. Coûts d’entretien, assurance, recharge... Le coût d’usage du véhicule électrique est faible. Des véhicules électriques POUR tous.

Le Groupe Renault propose une gamme complète de véhicules électriques, destinée à un large public. A chaque besoin son modèle : de la berline compacte ZOE à l’utilitaire Kangoo Z.E., en passant par le quadricycle urbain Twizy et la berline statutaire RSM SM3 Z.E. Tous affichent des prix d’achat et des coûts d’utilisation compétitifs par rapport aux véhicules thermiques équivalents, notamment dans les pays disposant d’incitations fiscales à l’adoption du véhicule électrique.

RÉPONDRE AUX BESOINS DE MOBILITÉ DE DEMAIN.

Renault anticipe et accompagne l’émergence de nouveaux besoins de mobilité pour développer les possibilités d’utilisation de ses véhicules 100 % électriques. Face aux phénomènes de congestion automobile dans les villes, mais également pour des raisons économiques, de plus en plus de personnes renoncent à la possession d’un véhicule au profit de la mutualisation de la ressource automobile. Renault encourage l’auto-partage de ses véhicules électriques.


Camion hybryd

Renault Trucks Hybrys: an innovative, urban, hybrid technology concept vehicle.

With its futuristic design, Hybrys is an expression of Renault Trucks’ vision of future urban transport. It is also a progressive step towards the inclusion of hybrid technologies in its products already on the market, offering alternative solutions to diesel.

Environmental protection, increasing prices for petrol-based products and their diminishing resources has driven Renault Trucks to broaden its product offer for increasingly lower fuel consumption vehicles by means of new energies.

2007 Hybrys concept Premium Distribution Hybrys Premium Distribution Hybrys

In its product range, targeting local authorities and highways agencies, Renault Trucks offers a unique range of engines and alternative energy solutions : bio-diesel, natural gas, diesel / electric bi-modal and wholly electric. In the near future, hybrid, so called ‘parallel’ technologies (combining diesel and electric engines delivering power depending on different power distribution scenarios) used on the Hybrys concept vehicle will complement the current solutions.


Eco²

En mai 2007, Renault a lancé la signature Renault eco², une gamme de voitures écologiques et économiques. Cette initiative s’inscrit dans sa volonté de dialoguer avec ses clients sur les progrès menés par Renault sur toutes les étapes de vie d’un véhicule. depuis plus de 10 ans. Les véhicules Renault eco² répondent à 3 critères écologiques en termes de fabrication, d’émissions de CO2 et de recyclage.

Au cœur des questions de réchauffement climatique, de pollutions, d’émissions de gaz à effets de serre, bref, acteurs majeurs de la dérive climatique de notre planète, les constructeurs automobiles deviennent désormais des porte-drapeaux de la cause écologiste. Ambition mercantile diront certains, mais face à l’urgence de la situation, il faut saluer les bonnes initiatives.

C’est le cas de la signature Renault ECO2, sorte de label de qualité environnementale que la marque française vient de lancer. ECO2, c’est une gamme de véhicules qui répondent à trois critères. Les émissions de CO2
sont inférieures à 140g/km (ou il roule aux biocarburants), la fabrication s’effectue dans un site classé ISO 14001, et il est valorisable à 95% en fin de vie

Voyons en détail ces trois critères

Emissions de CO2 < 140 g/km

Ce critère, transposé en consommation essence, signifie moins de 5,3l/100 km en Diesel et 5,9l/100 km en essence. Une bonne chose, mais que signifie exactement ce chiffre ? S’agit-il de la consommation en cycle urbain, extra-urbain, mixte… car d’un terrain de jeu à un autre, les chiffres varient…Pour Renault, c’est 140 g/km en cycle mixte. Renault prend d’ailleurs le parie d’avoir environ 350.000 véhicules émettant moins de 120 g/km d’ici 2008. Hybride, piles à combustibles, GPL, la marque souhaite tester des solutions innovantes. Excellente initiative !

Production dans un site classé ISO 14001

Norme de management environnemental, la norme ISO 14001 attribuée aux entreprises au terme d’un audit. Cette certification obéit à des règles… Avant d’être identifiée comme ISO 14001, une entreprise doit mener une véritable politique environnementale, la direction doit s’engager dans cette voie. Bien entendu, l’entreprise respecte les normes de pollution en vigueur et s’engage dans un « principe d’amélioration continue ». Mais attention, cela ne veut pas dire qu’elle ne pollue pas… Et comme les résultats ne doivent pas obligatoirement être publiés… mais là encore, il faut saluer cette étape, qui , espérons le, ne sera qu’une étape vers une démarche plus en profondeur.

Produit valorisable à 95%

En d’autres termes, 95% de la masse de la voiture en fin de vie sera réutilisée. Pour produire de l’énergie (10%) ou pour être réutilisé comme matériaux (85%). Ces valorisations matières et énergétiques sont un très bon pas en avant. Vous pouvez consulter toutes les informations sur le site Renault ECO².

Les premiers véhicules bénéficiant de ce lable seront la Mégane bioétahnol et la Twingo II biodiesel.


De Renault Next is een hybride auto, voorzien van een elektrische motor voor in de stad en een krachtige thermische motor voor de snelweg ---->

Biological water treatment, Flins Water soluble paint booth, Flins Disassembly for recycling Guyancourt

Renault Contract 2009 - Milieu

Avec la signature Renault eco², Renault affirme son engagement pour une offre de véhicules écologiques et économiques.

- Ecologique par des résultats mesurables sur toutes les étapes du cycle de vie de la voiture.
- Economique dans le sens d'une faible consommation de carburant mais aussi d'offres de technologies abordables pour les clients.
 
<140 gr co2/km ISO 14001 95% recyclable
 
Master Biodiesel B30    
Trafic Biodiesel B30 Mégane BioEthanol E85 Modus recycling
Trafic Biodiesel B30 Logan Eco² Kangoo Natural Gas for Vehicles (NGV)
Approche du "puits à la roue"

 

   

©2004-2019 Renaultoloog

 

©Renault - ©Renault Trucks - ©Jean-Jacques Dupuis

Renaultoloog | Accueil | Le Renaultologiste | Bulletin d'information | Fête | Conducteurs Renault | Évènements | Maquettes | Miniatures | Collectionner | L'histoire | Voitures | Véhicules utilitaires | Transport de passagers | Agriculture | Trains | Aviation | 2-& 3-roues | Marine | Matériels de guerre | Concept-cars | Design | Formule 1 | Paris-Dakar | Course de camion | Touring cars | Cupracers | Formules & Courses | Rallye | Voitures de record | Autre sports | Véhicules spéciaux | Machines extrêmes | Entreprises | Logos & Style maison | Publicité | Sécurité | Environnement | Détails et Faits | Coopération | Films & Séries | Palmares | Liens | Clubs & Hobbyiste | Contact | Publicité sur cette site | Références | Dégagament de responsabilités & Privacy